Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 16:46

Troyes accueille 6 randonneurs sous la neige, mais nous sommes tous bien emmitouflés et prêts à affronter les gros flocons qui tombent toujours. Il s'agit d'un parcours dans Troyes fléché au sol par des petits bonhommes verts, (sauf que la neige les recouvre et il faut être attentifs) circuit que nous avions inauguré l'année dernière à effectif réduit et nous avons décidé de le refaire, hélas, les intempéries, les voyages, la grippe et une opérée ont empêché la troupe d'être au complet, nous recommencerons. Nous parcourons les sentiers

 

130115TROYES19-copie-1.JPG

autour des étangs du parc de la Cité administrative, marchons le long de la Seine, puis le long du canal, avec un détour pour rendre une petite visite à la Vierge qui se situe dans la cour de la maison Notre Dame en l'Isle. Une photo

130115TROYES23.JPG

 

 de la nouvelle Lady vers la Préfecture qui regarde étonnée un buisson fleuri sous la neige. Nous poursuivons le long de la voie de chemin de fer, terrain aménagé en promenade et équipé de jeux que tels des enfants, nous essayons en évitant les sièges mouillés, pour enfin retrouver les voitures, les joues rosies par 11 km dans les gambettes, avant de nous rendre chez B et D où un goûter nous attend. Nous sommes bien au chaud autour d'une table accueillante,chargée de petits choux à la crème, de galettes le tout arrosé d'un champagne frais, quel délice après cette marche de nous retrouver ainsi réunis, avant de déguster nous levons nos verres avec une pensée pour les absents. Nous fêtons nos deux reines, une dernière coupe puis nous regagnons Marigny, heureux de cette journée.

 

Semaine prochaine 13h 30 Marigny : le temps décidera du parcours.

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 17:18

 

Nous sommes 7 pour notre première randonnée de l'année 2013 où nous avons choisi SAINT MARTIN. Après avoir garé nos voitures devant l'église nous nous dirigeons vers le stade, passons au-dessus de l'Ardusson où l'eau est haute et rapide, traversons le village en admirant l'architecture des maisons, la chapelle de Vinebaud, où une crèche a été peinte et les sapins décorés . Une petite pose devant l'entrée d'un tunnel où la légende dit qu'il se prolongeait jusqu'à l'église pour continuait sur Malminou, puis la photo du groupe et nous repartons vers les champs. Le sol est gras, le ciel couvert mais pas un brin d'air, c'est étrange ce silence, aucun oiseau, seules nos voix résonnent dans ce calme. Nous apercevons deux panneaux : « refuge du chevreuil et chasse gardée » , je ne sais pas si le chevreuil osera se nourrir à cet endroit peu hospitalier pour lui, heureusement il ne sait pas lire ? Plus loin, une nouvelle pancarte : « escargots interdits » ce qui nous fait accélérer le pas n'osant pas marcher comme des escargots à cet endroit. Nous retrouvons l'Ardusson et son eau vive, puis la plaine à perte de vue, où sur le bord du sentier se trouve une magnifique buse variable, hélas morte, ne portant aucune blessure, nous poursuivons et retrouvons les voitures : nous avons parcouru 14km 200.

 

Semaine prochaine si le temps le permet TROYES

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 22:31

Cette année 2012 nous avons parcouru 646.km 600 sur 48 semaines soit une moyenne arrondie à 13km 500 avec  8 marcheurs.

 

Notre effectif est stable sur 2012, 2011, 2010 ET 2009;.

 

Pour les  kilométres parcourus un léger moins :

2012 KM 643.600 - 2011 KM 751.50 - 2010 KM 747,40, 2009 KM 695.

 

00282781.gifRandonneur animéRandonneur animéRandonneur animéRandonneur animéRandonneur animéRandonneur animéRandonneur animéRandonneur animé

 

Mardi prochain 8 janvier 2013 SAINT MARTIN

 

BONNE ANNEE A TOUS ET POUR 2013 ....... C'EST REPARTI !!!

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 17:39

Nous quittons Romilly par un temps incertain, nous sommes 6 à suivre JC pour un nouveau parcours. Après avoir traversé le canal de Ravois

 nous nous retrouvons sur un sentier forestier qui traverse une zone de fouilles consécutive aux travaux de la future voie routière destinée à contourner Romilly.

Nous poursuivons sur un chemin en sous-bois le long d'un cours d'eau, traversons un petit pont peu engageant, puis

 

plus loin une pose pour la photo sur un pont fait de traverses de voies de chemin de fer et reprenons notre balade. Cachée derrière un bosquet une tonnelle nous accueille pour boire un petit coup avant de repartir vers conflans le long du canal. Notre attention est attirée par une pancarte installée sur un arbre, il y a probablement bien longtemps déjà, car elle se fait lentement mais surement engloutir par l’écorce qui l'avale. Trois cygnes nagent paisiblement peu empressés à venir manger le pain que JC leur donne au péril d'un bain forcé. Nous apercevons le château de Sellières (1), passons devant un moulin, continuons dans les rues de Romilly et retrouvons les voitures après 11km 500 à la nuit heureux de ce parcours inédit en pleine nature alors que nous sommes si près de la ville.

(1) Rappel historique sur la mort de Voltaire et le transfert de sa dépouille à l'Abbaye de Sellière en 1778 voir le lien :

http://www.romillypatrimoine.fr/pat_hist_voltaire,fr,8,76.cfm 

 

Prochain rendez-vous en 2013.

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 16:02

 8 sous le soleil, le ciel bleu dans le froid de décembre à Gélannes, pour un nouveau circuit concocté par notre grand voyageur de retour dans l'Aube. Nous quittons le village devant l’œil amusé de quelques moutons qui nous regardent nous diriger vers le chemin impraticable qui traverse les champs, heureusement nous pouvons marcher dans l'herbe. Ce parcours du combattant est de courte durée, puisque nous retrouvons rapidement un sol herbeux, sur une longue route droite au milieu des champs déjà verts sous un ciel lumineux, où nous apercevons Gélannes en contrebas. Nous traversons un petit bois, étonnés de découvrir un parking avec une curieuse boite : s'agirait-il d'un péage ? il n'est que 4 heures et déjà le soleil décline éclairant de rouge les feuillages. Nous arrivons à Gélannes à la nuit tombante, passons devant l'église, la mairie décorée pour Noël, une petite photo du chat installé sur le châssis d'une fenêtre, longeons la rivière puis retrouvons les voitures après 12km 500.

Semaine prochaine : nous avions prévu Saint Martin mais changement de programme, JC est allé vérifier le niveau de la Seine nous pourrons donc marcher à ROMILLY au départ du Collège LANGEVIN, les sentiers ne sont pas inondés et nous ferons un parcours inédit.

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 16:49

Stationnés sur un parking privé à Saint Lupien, 5 automobilistes sortent de leurs voitures rejoints, par la propriétaire des lieux, et c'est au nombre de 6 que nous partons pour une randonnée à Saint Lupien. Nous sortons côté jardin, traversons le pont sur l'Orvin, le village, en passant devant l’Église, dont la construction s'est échelonnée entre le XIIIe siècle et le XVIe siècle. Un sarcophage datant du Haut Moyen Âge passe pour être le tombeau de Saint-Lupien. 

L'église fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 7 mai 1926. Perché sur le haut d'un mur, un berger allemand silencieux, nous regarde partir tranquillement vers la sortie du village où nous retrouvons les champs. Comme chaque mardi après-midi, le ciel est avec nous, et aujourd'hui encore son bleu vif nous éclaire laissant passer le soleil à travers la farandole de nuages que pousse le vent frais.

Nous longeons l'Orvin sur un sentier glissant, passons devant la croix de Saint-Eloy, puis la croix à  Coupé « Hilaire Jossier » cachée dans les broussailles, apercevons un troupeau de moutons, avant d'arriver à Basson où les maisons sont déjà toutes décorées pour Noël, l'une d'elle arbore une girouette originale. Après avoir quitté le village nous nous retrouvons à nouveau dans les champs, puis traversons un petit bois, sur le talus nous remarquons un terrier de blaireau qui semble occupé. Le paysage est légèrement vallonné, les nuages sont de plus en plus nombreux et jouent avec les rayons du soleil qui balayent les champs transformant la plaine en un véritable patchwork.

Après une longue marche sur un terrain défoncé par les travaux, boueux, tels des enfants nous pataugeons dans les flaques d'eau afin de nettoyer nos chaussures chargées de terre, nous arrivons à la Source de l'Orvin « l'Orvicroix » à l'entrée du village de Saint Lupien, dans un bassin appelé « somme » (en Champagne Somme-Fontaine est l'ancien nom de Saint Lupien)

 

Le village est constitué de deux rues principales parallèles qui bordent les deux rives de la rivière. Quelques rues transversales relient les deux berges et franchissent l'Orvin mais le fond de vallée étant tourbeux cet espace est occupé encore aujourd'hui par des près, des jardins et des vergers.

Une petite photo du groupe pour B. et D. absents aujourd'hui et nous regagnons nos voitures : nous avons parcouru 13km sans une goutte de pluie. Mais une petite surprise nous attend chez la propriétaire du parking qui nous a confectionné un cake, aussi c'est autour de la table et d'une bouteille de champagne que nous terminons notre randonnée.

Semaine prochaine suivant la météo.

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 10:26

 Nous stationnons nos voitures devant l'église de Marcilly le Hayer, aux pieds de laquelle sont posés deux sarcophages mérovingiens découverts en 1934 et 1974 que nous prenons le temps d'observer avant de suivre JM qui nous a concocté un nouvel itinéraire. Nous quittons le village en direction du camping, notre regard attiré par une pancarte rouge, posée devant une grille,destinée aux propriétaires de chiens, dépassons un ancien lavoir, traversons un pont romain sur l'Orvin, et retrouvons les champs avec l'apparition du dolmen de la pierre couverte et du dolmen des blancs fossés. Il s'agit d'un parcours que nous ne connaissons pas, aussi, c'est d'un pas décidé que nous abordons la longue montée qui doit nous conduire à une statue que JM a repérée sur la carte IGN. Même si le ciel est gris, la température est agréable et nous sommes tous attentifs, les yeux fixés sur le paysage dans l'espoir d'apercevoir cette statue de la Vierge dont personne n'a jamais entendu parler. Le chemin n'en fini pas de grimper au milieu de nulle part, la vue est superbe,le silence est total pas un seul oiseau ne chante, nous marchons depuis maintenant deux heures et toujours rien à l'horizon, lorsque soudain, enfin elle apparaît, plantée là au milieu de son bosquet, magnifique sculpture, La Vierge de Sainte Espérance, sans voile avec une longue chevelure jusqu'au milieu du dos, une étoile en diadème, les bras ouvertsavec un visage infiniment gracieux qui nous regarde que nous nous placions à sa gauche ou à sa droite. JM est heureux de cette découverte que personne ne connaissait, et c'est tout souriant que nous posons pour la photo.

Aucune date sur le socle seulement cette phrase :

A Marie, 

tous ceux qui souffrent,

à la mémoire de Marie Mélanie Boulard.

Ce monument a été érigé par Jacques Marie Perret,

propriétaire du Domaine de Pouy

Le terrain sur lequel repose ce monument

a été cédé gratuitement et à perpétuité

par Jacque Narcisse de Pouy

 

Nous effectuons des recherches pour avoir plus d'informations, et si un lecteur du blog, peut nous renseigner ?

La photo prise, nous regardons nos montres et le podomètre, il est 15h 45 et nous avons parcouru 8km, il est temps de faire demi tour en cherchant la route la plus directe si nous ne voulons pas être rattrapés par la nuit, aussi c'est au pas de gymnastique que notre petit groupe de 7 regagne Marcilly le Hayer, à la nuit noire, après 15km mais contents.

 

Semaine prochaine SAINT LUPIEN

 

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 14:37

Nous sommes 8 sur la place de Ferreux, puis 9 avec l'arrivée d'une retardataire pour parcourir les sentiers humides dans une ambiance très automnale. Mais que font donc nos 2 marcheuses ? Elles viennent de s'apercevoir, sous nos regards amusés et le flash du photographe, que leurs bottes sont sœurs jumelles.

Nous partons, longeons l'Arduson, cheminons sur les sentiers qui bordent les champs, traversons un petit bois aux

feuilles dorées, un pont surplombant un lavoir et arrivons au village de Quincey, accueillis par les aboiements simultanés de tous les chiens. Un arrêt pour boire, consulter la carte avant de poursuivre notre parcours qui emprunte un long

chemin à travers champs, complétement à découvert, heureusement pas de vent, ni pluie, ni soleil torride aujourd'hui, mais un léger brouillard qui se forme lentement et d'intensifie avec l'arrivée de la nuit qui nous annonce la fin de la

randonnée, une dernière variante dans le village de Ferreux, un regard sur son église, ses jolies maisons en pierres

et retour aux voitures après 12km 200. Nous avons aperçu un chevreuil qui s'est sauvé à notre approche.

 

Semaine prochaine à l'aventure a MARCILLY LE HAYER avec ses sarcophages et ses menhirs.

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 14:43

9 randonneurs sous un ciel bleu azur sur la place de l’Église prêts à parcourir les alentours de Bucey. Si lors de notre précédente marche à Bucey c'est Françoise qui avait perdu ses clés de voitures, aujourd'hui c'est Martine qui le nez dans le coffre, sous les sièges, sous la voiture les a finalement retrouvées dans sa poche : ce village abrite probablement des petits lutins farceurs !

 Nous voilà partis arpenter une nature colorée de verts, de jaunes, de rouge en cette superbe journée d'automne, l'air est vif, pas un souffle de vent, nous avons presque chaud au soleil. Après avoir dépassé le lavoir des roisses, la ferme fortifiée nous entamons une longue montée vers le bois qui mène au château de Bucey, que nous n'avons jamaisréussi à voir. Ce parcours très vallonné alterne entre bois et plaines, dans les bois les arbres sont couverts defeuillages dorés, nous marchons sur un tapis de feuilles mortes qui crissent sous nos pas, puis nous retrouvons la lumière qui décline, les champs avec une vue panoramique sur la plaine auboise qui commence à se couvrir d'une légère brume, annonçant une nuit froide. Nous aimerions poursuivre notre parcours, hélas, la nuit tombe vite, doncraisonnables, après11km nous regagnons le village et son église afin de reprendre nos voitures et retrouver la chaleur de nos foyers.

 

Semaine prochaine FERREUX QUINCEY

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 11:02

Le soleil brille, les bords de Seine sont encore fleuris, le ciel est lumineux et nos 6 marcheurs se dirigent vers les plans d'eau de Monteuil pour la dernière randonnée d'octobre. Nous cheminons tranquillement sur les sentiers aménagés, sans oublier de nous arrêter aux différents observatoires installés afin de tenter d'apercevoir les oiseaux, mais aujourd'hui aucun cygne, aucun canard, seul un grèbe joue à cache cache et quelques mouettes se baladent. Ces nouveaux aménagements sont agréables à parcourir et nous suivons ce chemin de bois, prenons le temps de lire les panneaux d'information sur la flore et la faune, puis un regard, une photo sur les reflets d'un pont avant de retrouver le pavillon Henri IV, la Seine, le canal et ses pêcheurs. JC attire notre attention sur un buisson et nous apprend qu'il s'agit de houblon prêt à être récolté pour la fabrication de la bière. Nous poursuivons notre boucle qui nous ramène à Nogent par l'autre rive, quelques morceaux de pains distribués aux canards et aux cygnes gourmands qui arrivent de toutes parts, l'un d'eux, plus cabotin déploie harmonieusement ses ailes, puis le jour décline rapidement avec le nouvel horaire et nous retrouvons nos voitures à la nuit tombante en ayant parcouru 12Km.

 

Semaine prochaine 13h 30 Marigny (JM et A seront absents.)

Partager cet article
Repost0